Annulation du Festival de la BD d'Angoulême : "On ne va pas faire la kermesse de la BD", se justifie le directeur du festival Franck Bondoux

Il y a 2 semaines 73

L'édition 2021 du festival, prévue du 24 au 27 juin, est annulée en raison du contexte sanitaire lié au Covid-19.

Article rédigé par

Publié le 02/04/2021 17:08

Temps de lecture : 1 min.

Le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême "est une référence internationale en termes d'évènements du 9 art. On ne va pas faire la kermesse de la BD", a expliqué vendredi 2 avril sur franceinfo Franck Bondoux, directeur général du Festival international de la BD d'Angoulême dont l'édition 2021, prévue du 24 au 27 juin, est annulée en raison du contexte sanitaire lié au Covid-19.

Angoulême est un festival à vivre "plutôt en intérieur qu'en extérieur", rappelle Franck Bondoux. Les organisateurs se sont "grattés la tête" et ont essayé "d'inventer des solutions de substitution". Mais il n'y a pas "véritablement de solutions extrêmement fiables", reconnaît le directeur. "Avec une douzaine d'expositions chaque année, cela n'aurait pas été simple de faire passer le public et les festivaliers." Franck Bondoux pressent que la situation au mois de juin "ne sera pas simple" avec "des contingences considérables, avec une équation avec tellement d'inconnues". Cela aurait conduit à "un évènement pas viable économiquement pour l'organisation, pas viable pour ses acteurs, ses exposants, et à un évènement dégradé". Il ne se voyait pas dire aux auteurs "suivez-nous, il fera beau à Angoulême au mois de juin et tous les problèmes seront balayés. Ce n'est pas la réalité."

Franck Bondoux confirme malgré tout que "symboliquement", le festival va "inviter les auteurs à voter pour désigner l'auteur qui sera élu Grand prix du Festival d'Angoulême pour 2021". Tout au long de l'année, les organisateurs ont tout de même pu déployer la compétition officielle. "On a mis en avant 75 livres qui étaient parus en 2020. On a mené à bien cette sélection officielle, on a attribué des prix avec des lauréats. On a été présents dans 40 gares" en mettant en avant "120 œuvres de bande dessinée, qui ont rencontré des millions de Français". Le Festival a aussi pu mener son "action de détection de la bande dessinée scolaire, le concours de jeunes talents", ainsi que "le Fauve des lycéens" en lien avec le ministère de l'Education nationale.

À présent, Franck Bondoux regarde vers l'avenir et l'édition 2022 que les équipes du Festival ont "l'intention de conduire comme étant celle de la renaissance" en janvier.

Lire la Suite de l'Article