Spider-Man

Il y a 1 semaine 30

L'histoire :

Les rues de New-York sont encore fumantes de l'affrontement destructeur qui a opposé Spider-Man au dangereux Cadavérique et son armée de sbires terrifiants. Au milieu des gravats, Mary Jane parvient à extirper son époux Peter qui, malgré un bras en très piteux état, trouve encore le temps de faire de l'humour. Cependant, le combat est loin d'être terminé et le vilain au look robotique revient à la charge, accompagné de ses fidèles serviteurs. Etrangement, une lancinante lamentation émanant des entrailles de l'abomination réclame l'aide du héros. Rapidement, Peter se retrouve acculé par le poids des ennemis et c'est le visage plaqué au sol qu'il assiste désemparé au drame : MJ est violemment transpercée par une immense griffe et son corps est jeté tel un vulgaire paquet du haut du pont de Brooklyn. Dans un ultime effort, le tisseur parvient à s'extirper mais c'est désormais le corps sans vie de son épouse qu'il tient au creux de ses bras. Douze années ont passé depuis la tragédie et Peter n'est plus le même homme. Amputé d'un bras, le visage marqué et portant une barbe négligée, il a abandonné son costume de héros pour se réfugier dans son métier de journaliste et fuir son douloureux passé. Il a de plus confié la garde de son fils Ben à sa tante May et les rares instants de retrouvaille entre le père et le fils sont extrêmement tendus. La perte d'une mère et l'absence d'un père font du jeune Ben un adolescent à fleur de peau qui en plus se découvre d'étranges pouvoirs...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

C'était l'annonce fracassante de 2019 : J.J. Abrams va collaborer avec Marvel et scénariser une histoire du plus célèbre héros de la franchise ! Show runner à succès pour des séries telles que Lost ou Alias et réalisateur sur de grandes franchises comme Star Wars ou Star Trek, il est devenu au fil des années un acteur incontournable de l'industrie audiovisuelle américaine. Le voir œuvrer sur un comics était donc plus qu'alléchant mais au vu de son agenda surchargé, le scénario sera au final réalisé en grande partie par son fils Henry. Il y a bien sûr une analogie évidente entre le fait que Peter Parker transmet son héritage héroïque à son fils Ben et le passage de flambeau au sein de la famille Abrams. Henry et son père ont donc imaginé un récit de super héros plutôt original avec en fil rouge la thématique de la filiation et de la transmission. Les premiers épisodes sont percutants et bien construits mais on ressent un réel essoufflement de la série au fur et à mesure des chapitres, sûrement dû au rythme de publication chaotique aux États-Unis. Leur vision d'un futur alternatif désenchanté est assez séduisante mais le duo père et fils peine à nous transmettre une réelle émotion, et plus l'histoire progresse plus les situations improbables s'enchaînent. De plus, le personnage de Ben Parker aurait mérité un développement plus approfondi car il dispose d'un potentiel intéressant mais au final il apparaît un peu comme une pâle copie de Miles Morales. D'ailleurs, la partie graphique a été confiée à Sarah Pichelli la cocréatrice du personnage de Miles. Son style a évolué depuis Ultimate Spider-Man avec un traitement plus nerveux mais moins abouti. Elle fait toujours des merveilles avec le design de ses personnages et des costumes cependant, on suppose des délais serrés de livraison de planches car les décors sont malheureusement quasi inexistants. Ce titre est donc certes divertissant mais ses prétentions ne vont pas beaucoup plus loin malgré l'énorme coup de communication. Comme quoi, de grandes annonces impliquent de grandes responsabilités...

Lire la Suite de l'Article