The Goddamned T2

Il y a 2 semaines 29

L'histoire :

C’est le rite depuis le commencement : les filles des hommes sont vouées à donner des enfants aux fils de Dieu. C’est encore le cas aujourd’hui et tout le monde est apprêté, costumé et maquillé pour l’occasion. Les Guerrières arrivent en nombre et en armes. La vieille mère responsable les accueille comme il se doit et elle les rassure aussitôt : Lillian, l’élue, vient juste d’éclore et n’a jamais connu aucune étreinte. Lillian est prête et arrive en grandes pompes avec des fleurs que l’on lance sur son chemin. Cependant, les Guerrières ne montrent aucune réaction et n’ont qu’une envie : amener l’élue retrouver son mari dans la montagne. Sur le chemin, Lillian pose beaucoup de questions mais les Guerrières ne répondent rien. C’est quand elles arrivent au sommet que la lumière se fait intense et violente. Lillian ne peut détacher son regard de cette pureté incroyable et elle se sent soulevée de terre. C’est quelques jours plus tard que deux de ses amies, Jael et Sharri, s’inquiètent de ce qu’est devenue Lillian. Cependant, tout le monde le sait : on ne peut pas poser de questions sur les élues. Alors, peut-être qu’il faudrait partir à sa recherche ?

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La série de Jason Aaron The Goddamned continue avec un tome 2 qui laisse de côté le Caïn version moderne trash. En apparence cependant car Aaron s’attaque à un autre aspect de l’Ancien Testament : les nephilims ou anges déchus, à savoir les enfants de la descendance d’Adam appelée « fils de Dieu » et de la descendance de Caïn appelée « filles des hommes ». A partir de postulat, se dessine une histoire sordide où des vieilles croyantes dirigent une société fondée sur la préparation de jeunes femmes et la procréation. Autant le premier tome nous avait marqué par son côté choc et irrévérencieux mais ici, on atteint des sommets. Le propos est extrêmement violent et glauque et Aaron enchaîne les passages dérangeants, d’autant plus frappants aujourd’hui dans des sociétés qui se veulent plus respectueuses des conditions des femmes. Le trash est comme un doigt tendu aux croyances et à la religion chrétienne avec le symbole à peine voilé des deux jeunes filles qui exterminent de colère les nonnes mégères. Ce n’est pas l’écriture qui va relever le niveau et on dirait que ce comic book a été écrit par un gros beauf qui n’aurait vu que des films de Martin Scorcese en VO avec des « putain » à toutes les sauces et des jurons orduriers du plus bel effet : « Putes ignorantes, nique-toi, baise ta face, Dieu est un putain de salopard, immondes baise merde, foutez-les vous dans le cul, des saintes salopes armées de lances, burnes de chèvre »… On se vautre dans le laid et l’immonde et même si on comprend bien la volonté de violenter la religion, à force de trop choquer, on finit par dégoûter. Quel dommage que R.M. Guera soit dans ce projet car son dessin est particulièrement impressionnant de détails et de puissance. God dam it ! « Quel putain de merdier » !

Lire la Suite de l'Article