9 excellentes BD pour attaquer la rentrée du bon pied

Il y a 1 année 228

Radium Girls

Par Cy, Glénat, 136 p., 22 euros.

« Lip » : lisser le pinceau avec les lèvres. « Dip » : prendre de la peinture. « Paint » : peindre. Chaque jour, les ouvrières de l’United States Radium Corporation (USRC) ont 250 cadrans de montre à rendre phosphorescents. La peinture est à base de radium et Edna, Grace, Katherine ou Mollie brillent dans le noir, elles aussi. Quand elles réalisent qu’elles se sont empoisonnées à petit feu, elles partent en guerre contre leur employeur. Avec ses crayons de couleur verts et violets, Cy met brillamment en scène la solidarité de ces sacrifiées du progrès industriel. Les laborantins d’USRC étaient équipés, eux, de pinces et tabliers de plomb.

Amandine Schmitt

Seules à Berlin

Par Nicolas Juncker, Casterman, 198 p., 25 euros.

Avril 1945 : le Reich s’effondre. De nombreux soldats nazis ont fui à l’Ouest, préférant se rendre aux Américains. A Berlin ne sont restés que les enfants, les vieillards et les femmes. Parmi elles, Ingrid attend dans la peur l’arrivée des « barbares » de l’Est, précédés de leur terrible réputation. Evgeniya, elle, est russe. En mentant sur son jeune âge, elle a intégré le NKVD. Interprète, elle est la témoin privilégiée des exactions des siens. S’inspirant de deux témoignages réels, Nicolas Juncker invente une rencontre, pour mettre en scène les horreurs intimes de cette fin de guerre. Bouleversant.

Renaud Février

« Je crois que la jeunesse va se soulever » : Enki Bilal nous dit l’avenir

Bolita

Par Carlos Trillo et Eduar

Pour lire les 86 % restants,
testez l'offre à 1€ sans engagement.

Lire la Suite de l'Article