Chronique : L'Insurgée de Varsovie #2 (Delcourt)

Il y a 2 semaines 37

V arsovie, août 1944. Des poches de résistants tentent de s'organiser pour contrer l'envahisseur allemand. Sans le soutien pourtant espéré et attendu des Soviétiques, à défaut et pour faire front, ces patriotes devront s'armer uniquement de leur courage. Comme tant d'autres, la jeune Maria Sabina Devrim s'engage dans l'Armia Krajowa, une faction d'insurgés. Sa détermination, son dévouement et l'avantage du terrain seront-ils suffisants ?

Bien sûr, il y a les illustres et incontournables personnages qui ont écrit et marqués l'histoire. Et puis, il y a ceux et celles qui l'ont partiellement influencée d'une manière ou d'une autre et qui sont restés dans l'ombre et l'anonymat des grands noms. Pour autant, ils demeurent de par leurs actes de bravoure et leur sens de l'abnégation des êtres tout à fait exceptionnels, que beaucoup et à juste titre assimilent à des héros. Ce sont ces hommes et ces femmes que les Éditions Delcourt ont décidé, de mettre à l'honneur via leur collection « Histoires & Destins », en relatant des trajectoires de vies peu ordinaires. Des itinéraires bouleversants traversant tant bien que mal les principaux conflits mondiaux à l'instar de celui de Maria Sabina Devrim qui fut une résistante émérite et audacieuse face à l'occupation nazie en Pologne pendant la Seconde Guerre. Récit authentique, appuyé par une documentation fournie qui retrace son engagement, ses tours de force, mais aussi ses échecs, l'ouvrage, condensé et percutant, n'épargne personne. Au diable les super-héros et leur invincibilité de tout instant, car il s'agit là d'un hommage réel relayé par Jean-Pierre Pécau (Jour J, L'Homme de l'année) et livré, bien évidemment, tel quel, dans son contexte géographique et politique du moment.

Le témoignage est également visuel. Dragan Paunovic qui avait jusqu'à présent œuvré sur des contributions telles que Les Filles de Soleil et L'Ombre d'antan, se charge d'illustrer le propos dramatique. Une aubaine pour révéler l'étendue de son talent, lequel, par le biais d'un coup de crayon réaliste et immersif, parvient à dégager toutes les émotions que suscite l'horreur de la guerre.

Après Le Garde du corps de Massoud, L'Insurgée de Varsovie est la seconde parution classée au sein d'une thématique qu'il faudra suivre avec toute l'attention qu'elle mérite.

Par D. Roy

Lire la Suite de l'Article