Chronique : La fable du centaure - Un voyage initiatique (HumenSciences)

Il y a 1 mois 52

N otre société est hybride et nous sommes tous appelés à le devenir ! Tel est le credo sur lequel Gabrielle Halpern a construit sa thèse, écrit un livre et publié une BD… avec l’aide de Didier Petetin.

La fable du centaure est en soi une mise en abime, un objet qui tient autant de la bandes dessinée que de l’ouvrage de vulgarisation et qui, probablement, ne contentera pas ceux qui aiment ranger le monde dans de petites cases !

Au-delà du fait que le centaure, créature mi-homme mi-cheval, relève plus de la chimère que de l’hybride, l’ouvrage de Gabrielle Halpern et Didier Petetin a de quoi déstabiliser l’exégète du 9e Art ! Sans porter de jugement de valeur sur un dessein qui suscite l’interrogation ou un dessin qui appelle à la circonspection, La fable du centaure montre les limites du strip en tant que médium de vulgarisation scientifique.

Aux amateurs de « petits Mickeys », La fable du centaure est à proscrire. À ceux qui s’intéresseraient à l’hybridation, sa genèse et ses développements dans le futur de nos sociétés, Tous centaures ! Éloge de l'hybridation serait plutôt à conseiller.

Par S. Salin

Lire la Suite de l'Article