Chronique : Minuscule -9- Tome 9 (Komikku Éditions)

Il y a 1 mois 61

P as plus hautes qu’une pomme, Hakumei et Mikochi forment le duo amical au cœur du délicieux univers créé par Takuto Kashiki dans Minuscule. Bien que le rythme de sortie soit lent (en moyenne, il s’écoule un an entre deux volumes), la parution de chaque nouvel épisode chez Kommiku promet de passer un moment charmant, en compagnie des héroïnes et des autres habitants de la bourgade de Makinata.

S’inscrivant dans la lignée des précédents, le neuvième tome, arrivé au printemps, offre son lot d’historiettes, formant autant d’instantanés du quotidien des personnages, entre ville et forêt. Composé de onze chapitres, il alterne des saynètes offrant la vedette à des figures secondaires aperçues de temps en temps en pleine activité et les montre, cette fois-ci, en congé. Le lecteur suit ainsi le discret bibliothécaire, les deux employés du chemin de fer ou encore les blaireaux. Hakumei et Mikochi ne sont pas oubliées, bien au contraire. Tantôt spectatrices, tantôt actrices, l’une se démène pour s’occuper d’un potiron, tandis que l’autre se retrouve en plein de coup de feu dans les cuisines. Enfin, l’auteur évoque la première rencontre des deux amies. La partie graphique participe pleinement au plaisir procuré par la lecture de chaque épisode. Le côté mignon des acteurs et le grand soin apporté à tous les éléments de décors, notamment à la végétation, accrochent agréablement le regard, tout en créant une ambiance délicate et délicieuse.

S'il en était besoin, ce neuvième opus confirme les qualités d'une série agréables et pleine de charme. Vivement la sortie du dixième volume.

Lire la chronique du tome 1.

Par M. Natali

Lire la Suite de l'Article