Chronique : Nippon folklore -3- Nippon monogatari - La mission de Kintaro (Ici Même Éditions)

Il y a 2 semaines 17

A près Nippon Folklore et Nippon Yokai, Elisa Menini continue son exploration des contes populaires et mythologiques japonais avec Nippon monogatari - La mission de Kintaro, le plus célèbre des héros du Pays du Soleil levant. Entre geste symbolique, fable animalière et leçons de vie teintées de bouddhisme, ce récit entraîne le lecteur au cœur de la psyché intime nippone. Quelle que soit sa version, la quête du gamin doré sur les pentes du Mont Fuji – la plus sacrée des montagnes de l’Archipel – pour trouver un remède afin de sauver sa mère est un classique connu de tous les Japonais dès le berceau.

Bravoure, droiture, épreuves tour à tour cruelles puis révélatrices et morale implacable, ce conte initiatique ressemble beaucoup aux autres histoires orales primitives rencontrées dans toutes les cultures à travers la planète. Héritières des veillées passées aux coins des feux à l’ombre des grottes, celles-ci témoignent des préoccupations les plus profondes de l’humanité : peurs, espérances, volonté de transmettre les connaissances et ce besoin impérieux de transcendance. Sur ce plan, Kintaro et ses compagnons ne sont pas différents de Cendrillon, Glooscap, Sinbad ou Gilgamesh.

Au fil des tomes, Menini a développé un style graphique reprenant très précisément les caractéristiques visuelles des estampes japonaises. Dans le même temps, malgré cette «appropriation culturelle» esthétique, le côté bande dessinée est resté totalement européen. Il en résulte une œuvre hybride étonnamment homogène et superbe. Cadrages recherchés, admirable mise en couleur façon gravure sur bois et des personnages ô combien attachants rendent la lecture captivante et des plus agréables. Seuls les phylactères, parfois envahissants et semblant avoir été posés au petit bonheur la chance, viennent noircir un tableau autrement merveilleux et délicieux.

Il était une fois, il y a bien longtemps… Mots magiques promettant moult péripéties et fins heureuses (pas toujours…), Nippon monogatari - La mission de Kintaro s’avère être une généreuse invitation à l’évasion et à la fantaisie la plus pure. Attention aux yokai farceurs et revanchards !

Par A. Perroud

Lire la Suite de l'Article