Chronique : Sprague (Daniel Maghen)

Il y a 2 semaines 32

L oëfen, la seconde lune a disparu du ciel de Goëm, tout comme la mer qui, après une dernière marée basse, n’est jamais revenue… Désormais, la baie de Sprague est en proie à la sécheresse qui risque d’avoir raison de ses habitants… à moins qu’une dernière expédition puisse décider la mer à remonter !

Dans certaines circonstances, l’expérience permet de pallier un manque d’inspiration. Surfant sur les habitudes acquises au fil des quarante dernières années et sur les vieilles recettes éprouvées, il est toujours possible, aux plus talentueux, de faire illusion ne serait-ce que le temps d’un album. Pour l'occasion, Rodolphe gratifie son lectorat du service minimum avec une histoire trop elliptique, sans réelle cohérence et pétrie de lieux communs. Dès lors, le principal intérêt du scénario réside dans la manière dont il arrive à s'extraire des longueurs ou impasses dans lesquelles il se fourvoie ! Mais à quelque chose malheur est bon, en l’occurrence Sprague permet d’apprécier la prenante prestation graphique, aux connotations délicieusement surannées, d’Olivier Roman tout comme de goûter au travail sur les couleurs de Denis Bechu.

Sans réelle surprise, si Sprague surnage, c'est grâce à sa dimension graphique qui justifie cependant à elle seule d’oser l’achat.

Par J. Milette

Lire la Suite de l'Article