Grit

Il y a 2 semaines 22

L'histoire :

Quelque part aux confins de la civilisation, à l'orée d'une forêt où l'on distingue sur l'écorce de dizaines d'arbres des pentagrammes gravés, un gobelin fait un besoin naturel. C'est la dernière fois qu'il se soulagera la vessie et l'ultime image qui parviendra à son cerveau est celle du pieu en bois qui vient de le traverser de part en part. Non loin de là, sur un pré qui mène à cette forêt, deux hommes discutent autour d'une tête de Troll. Celle-ci git dans une mare de sang. L'immense créature a été décapitée et un des deux hommes bougonne. Il faut dire qu'il utilise leur merde comme engrais... L'autre homme, un certain Barrow, est commissionné par celui qui râle pour aller buter ceux qui butent des Trolls. Alors il s'enfonce dans la végétation, une hache à la main et une machette à la ceinture. Pour qualifier Barrow, le mot « tueur » est encore trop doux . Ce type est un véritable équarrisseur de chair fraiche, une sorte de boucher dont la vocation est de transformer des monstres en carpaccio...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

A l'image du personnage principal qui porte le nom de Barrow et parle peu alors qu'il découpe beaucoup, on n'ira pas par quatre chemins : si vous aimez le gore ponctué d'une touche d'humour noir, vous serez servi. A l'inverse, si la violence gratuite n'est pas votre came, il est certain que Grit ne trouvera pas vos suffrages. Brian Wickman signe ici le début d'une série pas trop mal fichu, bien qu'on soit assez incapable d'imaginer où elle peut nous conduire, sauf peut-être de bains de sang en bains de sang. La recette est connue : prenez un type dont les origines familiales sont encore assez mystérieuses. Campez un monde post-apocalyptique truffé de monstres comme les Trolls, gobelins, démons et autres morts vivants. Et enfin faites faire à ce type le sale boulot, telle une machine à débiter en fines tranches tout ce qui pourrait le menacer et le tour est joué pour ces 90 pages sanguinolentes. Alors certes, l'éditeur souligne que ce comic book n'a pas d'autre intention que de divertir, c'est vrai, on le rejoint sur ce point, et il catégorise Grit à côté d'un Shaolin Cowboy ou Rumble. On ne lui donnera pas tort, mais autant vous dire aussi qu'il y a tout de même moins de second degré que dans les délires de Darrow.. Que l'auteur y ait trouvé de l'inspiration, on veut bien le croire aussi. Outre les scènes de carnage, on retiendra la prestation de Kevin Castaniero, dont le trait et les portraits au couteau évoquent le tranchant des lames du personnage. Vous êtes avertis (et public averti) : ce premier album des auteurs est clivant, du fait de la violence qu'il contient. Alors si vous voulez un défouloir, allez-y, vous trouverez que Grit is great. A défaut, si vous avez raté votre vocation de boucher, ce comic-book pourrait bien vous redonner de l'inspiration... et le goût du sang !

ISBN 9782491374563

Lire la Suite de l'Article