Le monde de Fabien Toulmé

Il y a 1 mois 42

Au Liban, au Brésil, au Bénin, Fabien Toulmé suit les luttes que mènent des femmes au nom de leur communauté de vie.  

L’an dernier, Fabien Toulmé recevait le prix franceinfo de la bande dessinée d’actualité et de reportage pour le troisième volume de son imposante Odyssée d’Hakim, le voyage d’un Syrien qui a fui la guerre pour enfin trouver refuge, après plusieurs années d’errance, en France. Cette fois, c’est le dessinateur lui-même qui a pris la route.

Fabien Toulmé s’est rendu au Liban. Au départ, il s’agissait de participer à un festival. Quand il arrive, la jeunesse de Beyrouth est en pleine révolte. Toulmé va raconter ce qu’il voit, rencontrer les figures de la Thawra, comme on appelle ce début de révolution. On retient l’image de Nidal, une jeune diplômée en journalisme qui fait aussi des spectacles de clown. On la remarque aisément quand elle prend le mégaphone dans les manifestations.

Fabien Toulmé poursuit ses portraits d’un monde en lutte au Brésil où il a longtemps habité. Il y retourne pour suivre la mobilisation de la communauté du Porto do Capim. Cette fois encore, c’est en compagnie d’une femme, Rossana, qu’il découvre le combat que mènent les habitants d’une favela pour conserver leurs maisons au bord du fleuve.

Enfin, le voilà au Bénin dans les pas de Chanceline, inépuisable voix des droits des femmes. D’école en école et de classe en classe, Chanceline tente de freiner les grossesses précoces et de convaincre les jeunes filles qu’elles ont un rôle majeur à jouer dans l’avenir du pays.

"D’une part, le hasard des rencontres m’a mené vers des femmes. D’autre part, il y a une explication sociologique : ce sont plutôt les femmes qui s’emparent des problématiques liées à la maisonnée, aux enfants et à la santé."

Fabien Toulmé

à franceinfo

Fabien Toulmé gomme les préjugés en allant ainsi au plus près des autres sur un mode amical, en partageant leurs repas et leur quotidien, leurs villes, leurs paysages, pendant quelque temps.

Les reflets du monde en lutte de Fabien Toulmé est publié aux éditions Delcourt.

INFO MANGA (FRANCEINFO) INFO MANGA (FRANCEINFO)

Tous les 15 jours, Jean-Christophe Ogier accueille ici la chronique "Info manga" de Lætitia de Germon de la rédaction de franceinfo.fr. Pour vous guider parmi les nombreuses parutions, Lætitia vous livre sa sélection et ses coups de cœur.

Pilote sacrifié, Chroniques d’un kamikaze, de Shoji Kokami et Naoki Azuma Delcourt/Tonkam

Pilote sacrifié (© by AZUMA Naoki / Kôdansha / Delcourt / Tonkam) Pilote sacrifié (© by AZUMA Naoki / Kôdansha / Delcourt / Tonkam)

Découvrez l'histoire vraie de Sasaki Yuuji, un pilote kamikaze durant la Seconde Guerre mondiale, qui a été envoyé sur neuf missions suicides et dont il est revenu vivant à chaque fois. Ce manga est une adaptation du roman de Shoji Kokami. L’auteur a interviewé Sasaki de son vivant (le pilote est mort en février 2016 à l’âge de 92 ans) pour créer son livre. Le manga a fait partie de la sélection du jury au 23e Japan Media Arts Festival.

Sixième enfant d’une famille qui en compte sept, Sasaki passe son temps sur le toit de sa maison à regarder les avions passer. C'est une véritable passion. Alors que les garçons sont formés pour devenir de bons soldats, Sasaki ne rêve que d'une chose : voler.

En 1940, à 17 ans, il entre au centre de formation des pilotes de la région de Sendai, qui est contrôlée par l'armée. Ses capacités sont très vite remarquées et il devient pilote d'attaque spéciale dans 4e Corps aérien. La mission qu'il se voit confier lorsqu'il a 21 ans consiste à se jeter avec son appareil sur l'ennemi. Il devient un Tokkôhei, plus connu en Occident sous le nom de kamikaze.

Le récit est prenant, instructif, bien rythmé. Il n'y a presque pas de place pour les fioritures. Chaque évènement a son sens et fait avancer l'histoire. Les images sont dynamiques, réalistes et collent parfaitement à l’ambiance. De véritables photos de l’escadrille des pilotes-suicides accompagnent le récit.   

Lire la Suite de l'Article