Once and Future T4

Il y a 3 semaines 43

L'histoire :

La Grande-Bretagne vit ses plus sombres heures. Une bande de nationalistes s'est mis en tête de provoquer le retour du Roi Arthur en utilisant des artefacts magiques. Et aussi fou que cela puisse paraître, ils ont réussi à créer une porosité entre la Terre et l'Outre-Monde. Arthur, entouré de ses Chevaliers et de Merlin, est bien décidé à reconquérir son trône. Hélas, lui et les siens sont désormais des abominations que le temps a corrompu et rendu fous. Tel un mort-vivant à la tête d'une armée composée d'immondes créatures, il va s'adonner au plus noble passe-temps : la chasse ! Et les proies sont toutes désignées car la Couronne ne saurait accepter la présence de Saxons sur ses terres. C'est ainsi que la majorité de la population britannique est désormais en danger. Comme si cela ne suffisait pas, la magie qu'il détient a désormais fait basculer le pays dans l'Outre-Monde. Bridgette, une grand-mère qui a passé sa vie à éradiquer des monstres et qui détient une connaissance à nulle autre pareille, ainsi que son petit-fils Duncan semblent être les seuls à pouvoir contrer cette malédiction. Mais y arriveront-ils, au regard de l'immense puissance qu'ils affrontent ?

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le hasard est rarement à l'origine d'une nomination aux Eisner Awards. Cela se vérifie une nouvelle fois pour Once & Future. Kieron Gillen se fait en effet plaisir à revisiter le mythe Arthurien et la légende des Chevaliers de la Table Ronde en l’accommodant à la façon d'un spectacle hollywoodien. On retrouve tous les ingrédients qui font que la série est de celles qu'on se plaît à suivre, volume après volume. Certes, on est en présence d'un scénario totalement délirant, mais le scénariste force le respect par la multitude des références littéraires qu'il introduit, allant même jusqu'à donner un rôle en pointillé à William Shakespeare et au Roi Lear, quand Galaad, Lancelot, Gauvain, Merlin bien sûr, Perceval et consort se partagent la vedette avec un Arthur dont le look putréfié rendrait jaloux un Hellspawn ! Et c'est sans compter sur l'apparition d'un autre personnage légendaire dont on taira volontairement le nom pour ménager le suspens... Une fois de plus, on se régale de ce tome, qui réunit les épisodes #19 à #24, menés tambour battant. C'est d'ailleurs aussi la marque de fabrique de la série. Du spectacle, quelques touches d'humour pincé (à l’anglaise quoi !) du suspens et une pointe de drame : l'affaire est emballée avec talent. C'est d'ailleurs l'adjectif qui s'impose si on doit qualifier le travail de Dan Mora, dont la mise en page et les graphismes sont irréprochables. L'artiste impressionne une fois de plus par sa régularité et il confère un atout majeur à la série, depuis son début, en proposant un visuel de toute beauté auquel les couleurs de Tamra Bonvillain contribuent également. Oyez, oyez aimable leisor, si toi aussins tu ne conoist que po de chose à la grant istoire del roy Artorius, vaillant Seignor des guerriers celtes, descovre Once & Future !

Lire la Suite de l'Article