Transformers Galaxies T1

Il y a 1 mois 53

L'histoire :

La guerre de Threefold Sparks vient tout juste de se terminer et la planète Cyberton n’est plus qu’un vaste champ de ruines, à l’image de Iacon. Petit-à-petit, les mineurs et les ingénieurs s’emploient à déblayer le terrain mais les survivants du conflit pensent déjà à reconstruire la ville et la planète dans le but d’élever le prochain niveau de la société cybertonienne. Pour ce faire, des nouveaux bots ont été forgés pour s’adonner pleinement à la reconstruction de Cyberton imaginée par Termagax et Wheeljack. Or, pendant les travaux réalisés par les nouveaux bots, ces derniers détectent des puissantes pulsations dans le sol et déterrent un mystérieux artefact : l’énigme. Comme l'indique son nom, personne ne le comprend mais il semble créer un code source permettant aux cybertroniens de se joindre en une seule et même conscience, tant qu’ils partagent un but commun. Termagax décide alors de combiner les corps et les esprits des bots via l’énigme pour faire d’eux un outil de construction ultime de Iacon et Cyberton. Réunis devant l’énigme, les robots se laissent traverser par son pouvoir de l’énigme et se focalisent sur leur but commun. Mais la puissance de l’artefact est immense...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Il fallait s’y attendre : suite aux succès des films Transformers et de la série en comic books, d’autres univers parallèles à la saga se développent. Transformers Galaxies : Constructicons Rising est un run audacieux de Tyler Bleszinski et Livio Ramonbdelli : loin de tomber dans la facilité d’une énième confrontation entre Autobots et Decepticons, ils ont décidé de mettre en avant les Constructicons, des bots qui ont été créés pour reconstruire Cyberton après la guerre du Threefold Sparks. Du coup, le lecteur va plonger au cœur de la (re)naissance de Cyberton et en apprendre plus sur ces Constructicons, mystérieusement effacés de l’histoire de la planète...Du côté des dessins, Ramondelli réalise un travail plutôt soigné, même s’il reste assez classique dans sa mise en page. Il est à noter que les couleurs saturées et contrastées de Josh Burcham donnent du relief à l’ensemble et apportent une ambiance particulièrement sombre. En fin de comptes, cet album s’avère être un récit intéressant qui permet d’en apprendre plus sur la genèse de Cyberton tout en dévoilant un univers nouveau et ce, dans le respect de la série principale Transfomers.

Lire la Suite de l'Article