Vingt statues monumentales du "Chat" ont débarqué à Caen : le regard amusé et acéré de Philippe Geluck sur notre époque

Il y a 2 semaines 58

Après Paris et Bordeaux, c'est à Caen que les statues du "Chat" de Philippe Geluck sont à découvrir. L'exposition à ciel ouvert "Le chat déambule" présente jusqu'au 2 mars 2022 les différentes facettes du célèbre félin. Philippe Geluck était en Normandie pour l'installation de ses géants de bronze. 

Article rédigé par

France Télévisions Rédaction Culture

Publié le 03/10/2021 12:11

Temps de lecture : 2 min.

Sous le ciel de Normandie, le père du Chat, le dessinateur et humoriste belge Philippe Geluck, prend la pose à côté des représentations en bronze de 2,5 mètres de haut de son personnage iconique auquel il a donné vie en 1986. À travers Le Chat, l'artiste pose un regard décalé, pertinent et parfois émouvant sur l'actualité. 

Le Chat débarque à Caen

20 statues en bronze sont donc à découvrir à Caen. Une déambulation dans le second degré et le regard acéré de Philippe Geluck sur notre époque. Comme ce Chat qui tient un parapluie dans lequel il pleut à l'intérieur. Un peu la représentation de la Belgique pour l'artiste, guide de prestige de ses oeuvres. "C'est un modèle de parapluie belge. C'est un pays qui ne fonctionne pas comme il le devrait. Il avait tout pour lui et a réussi à faire foirer le truc. Du coup, j'ai l'impression que ce parapluie symbolise ce que je ressens" explique-t-il.  

Personnage ultra-populaire, en bande-dessinée mais également à travers des expositions, Le Chat attire rapidement le regard des promeneurs. Le côté décalé et l'ambiance humour belge des situations dans lesquellles il est représenté séduit l'oeil des curieux. Mais derrière l'humour, il y a toujours un message. "Je peux aborder des sujets graves ou légers, les mettre l'un à la suite de l'autre et le voisinage se passe bien !" précise Philippe Geluck. 

Il est un lieu d'exposition plus particulier que les autres dans cette déambulation. La statue Le martyre du Chat trône pour quelques mois devant le Mémorial de Caen, un haut lieu de mémoire de l'Histoire du XXe siècle. Et ce chat transpercé de flèches en forme de crayons est une représentation du martyr de Saint-Sébastien, et ici l'hommage de l'artiste aux victimes de l'attentat de Charlie Hebdo. "Cette statue est un hommage à la mémoire de mes confrères et amis assassinés lors de l'attentat de Charlie Hebdo. Nous l'avons installée devant le Mémorial de Caen et cela me procure beaucoup d'émotions, de la voir là, à cet endroit, ce lieu de mémoire ".   

Après Caen, les statues vont continuer leur périple à travers différentes villes et pays. Elles seront ensuite mises en vente pour financer le musée du Chat, qui doit ouvrir ses portes à Bruxelles en 2024. 

actualités analyses vidéos

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers BD
Lire la Suite de l'Article